Instructions for useModo de empleoBedienungsanleitungMode d'emploiIstruzioni per l'usoGebruiksaanwijzingИнструкция по применению
Instruções de usoFlossGrip使用说明حامل خيط تنظيف الأسنان取扱説明書
 

Home page

Efficiency

3 colours

How to floss

Quantities & Colours

Guest Book

Clinical study

Patent information

French Dutch  German
Graviton
Rue d'Andenne 75b
1060 Brussels
Belgium (EUROPE)
Tel: 32/2/7331840
Fax: 32/2/7331840



Web created by GCS

Description de l'invention

L'invention concerne un ustensile pour améliorer le nettoyage des espaces inter dentaires au moyen d'un fil dentaire comme défini dans la première partie de la revendication 1.

Des ustensiles (que nous appellerons également porte-fils dentaires) correspondant au préambule de la revendication i ont été utilisés publiquement et sont produits aux U.S.A. Il y a les marques "FLOSSAID", "FLOSSMATE" produit par John 0. Butler Co. de Chicago et "E-Z FLOSS" (sous le Design Patent n' 216,545) produit par "E-Z FLOSS" de Palm Springs. Les deux premiers appareils se chargent de la même façon: Une tête en forme de bouton est disposée sur les manches de ceux-ci. Le début du fil dentaire doit être enroulé de quelques tours autour de cette tête puis il faut l'installer dans un sillon courant le long de la première branche; le fil dentaire quitte cette branche en l'extrémité de celle-ci pour rejoindre l'extrémité de l'autre branche; à nouveau le fil dentaire doit suivre un sillon le long de cette dernière branche jusqu'au bouton du départ autour duquel il doit être finalement enroulé de quelques tours.

Le porte-fils dentaire "E-Z FLOSS" se distingue des deux premiers par le fait que son manche comporte deux têtes: l'une sert au bobinage du début du fil dentaire, l'autre, au bobinage de l'extrémité du fil dentaire; de plus ce manche comporte en son extrémité une fente exiguë et le fil dentaire se fixe en combinant des bobinages autour des têtes avec des insertions dans cette fente.

Avec les trois appareils, la tension dans le fil dentaire est obtenue en maintenant les branches rapprochées pendant son installation.

Ces porte-fils dentaires nécessitent à chaque utilisation une grande longueur de fil dentaire, dont seulement une petite partie est réellement destinée à passer entre les dents. De plus le fait qu'une grande longueur de fil dentaire est sous tension fait que ce fil dentaire s'allonge fort (l'élongation par déformation est répartie sur cette longueur) et donc se détend. De plus il est difficile de juger à quelle distance il faut maintenir les branches l'une de l'autre pendant l'installation du fil dentaire. En effet il faut maintenir les branches suffisamment rapprochées pour que par la suite le fil dentaire soit bien tendu, mais il ne faut pas trop les rapprochées, sinon les dents de l'utilisateur seront à l'étroit entre les branches lors de l'utilisation. Enfin avec les deux premiers porte-fils dentaires, le fil dentaire sort parfois de son sillon et se détache des extrémités des branches.

D'autres types de porte-fils dentaires correspondant également au préambule de la revendication i ont été décrits dans les brevets américains n' 1,623,231, n° 2,650,598, n° 3,871,393 et n° 3,393,687 et britannique n° 525,528. Ces brevets ne dévoilent pas, de manière directe ou indirecte, la structure ou les avantages de la structure de la présente invention.

La présente invention a pour but de remédier à ces inconvénients: Obtenir un porte-fils dentaire consommant peu de fil dentaire, dont les branches ne peuvent être rapprochées en deçà d'un certain seuil correspondant à un écart idéal et dont le fil dentaire est indétachable des extrémités des branches et reste tendu en permanence, ceci avec un mode de fixation simple.

 

L'avantage obtenu grâce à cette invention est de disposer d'un porte-fils dentaire permettant de nettoyer efficacement les espaces inter-dentaires car d'une part la distance entre les branches après installation du fil dentaire est idéale, et d'autre part le fil dentaire reste tendu et est solidement maintenu, quelles que soient les positions d'utilisation. Ce porte-fils dentaire permet aussi de diminuer la consommation de fil dentaire. De plus, son chargement est simple.

Nous allons maintenant décrire un porte-fils dentaire en conformité avec l'invention. Ce porte-fils dentaire comprend un manche allongé et une paire de branches recourbées. Chaque branche est reliée par une de ses extrémités au manche. L'autre extrémité de chaque branche est libre et recourbée, de manière à ressortir du plan du manche. Les branches sont flexibles, afin de pouvoir être rapprochées l'une de l'autre. Des excroissances sont disposées sur la surface interne d'au moins une des branches afin de limiter ce rapprochement. De préférence, une excroissance sera disposée sur chaque branche. Lors du mouvement des branches l'une vers l'autre, les excroissances entreront éventuellement en contact et limiteront le rapprochement. Un fil dentaire est prévu, ayant un segment tendu entre les branches, et fixé à celles-ci, à proximité des extrémités libres. Les fixations, situées à proximité des extrémités libres, comportent des moyens pinçants, destinés à maintenir le fil dentaire en place. Ces moyens pinçants, dans le mode choisi pour réaliser l'invention, comprennent une fente séparant chaque branche en deux parties à partir de son extrémité libre et en direction de l'autre extrémité (c'est-à-dire celle rattachée au manche) sur une longueur suffisante pour former des mâchoires flexibles de chaque côté de la fente. De plus chaque branche est munie d'une rainure qui court à la périphérie de la branche, sur les parties séparées par la fente, à proximité de son extrémité libre. Un segment du fil dentaire est disposé dans la fente et un bobinage du fil dentaire, relié au segment disposé dans la fente, est prévu dans la rainure, pour assurer la fixation du fil dentaire à l'extrémité libre de chaque branche.

Egalement dans le mode choisi pour réaliser l'invention, chaque fente est disposée suivant un angle à peu près perpendiculaire au segment de fil dentaire tendu entre les branches. Les mâchoires sont disposées de préférence l'une en face de l'autre à l'extrémité libre de la branche et les bords de la fente adjacents à l'extrémité libre ont été taillés en forme de triangle. Enfin, les surfaces internes des mâchoires et des rainures présentent un léger relief de manière à améliorer l'adhérence du fil dentaire sur ces surfaces et son maintien dans les mâchoires.

La fente prévue dans chaque branche a une longueur suffisante pour que la moindre pression appliquée sur les deux mâchoires provoque leur fermeture sur le fil dentaire. Dans la structure choisie, la rainure se trouve à environ 3 mm de l'extrémité de chaque branche. La structure a des dimensions telles que la longueur de fil dentaire nécessaire est d'environ 12 cm.

Pendant qu'il charge l'appareil, l'utilisateur maintient les branches suffisamment rapprochées pour que les excroissances dont sont munies les branches soient en contact. Lorsqu'il les relâche, les branches tendent à retrouver leur écartement normal; elles exercent alors une traction sur le fil dentaire et resserrent les enroulements du fil dentaire dans les rainures aux extrémités des branches. Ceci, à son tour, ferme les fentes sur le fil dentaire, ce qui le maintient solidement en place. Cet effet de fermeture est accru par les contraintes subies par le fil dentaire lors du nettoyage des espaces inter dentaires.

D'autres avantages de l'invention apparaîtront plus clairement dans la description détaillée et les dessins.


Les dessins représentent seulement un mode d'exécution de l'invention.

Top

La figure 1 représente, en perspective, un porte-fils dentaire réalisé conformément à la présente invention.

La figure 2 représente, en perspective, une vue agrandie d'une portion du porte-fils dentaire représenté à la figure 1.

La figure 3 représente, en perspective, la même portion de porte-fils dentaire que celle représentée par la figure 2, mais en partie sectionnée

Les figures 4 à 7 illustrent la succession des étapes utilisées pour charger le fil dentaire sur le porte-fils dentaire.

Comme représenté dans la figure 1, un porte-fils dentaire réalisé conformément à l'invention est un appareil fourchu constitué d'un manche allongé 1 et de deux branches 2 rattachées de manière flexible au manche. Ces branches sont recourbées et munies des excroissances 3. Chaque branche 2 est fendue en son milieu par la fente 4, à partir de son extrémité libre et sur une longueur suffisante pour former une pince, c'est-à-dire que la moindre pression appliquée sur les parties 5 et 6 à proximité de l'extrémité libre de la branche provoquera la mise en contact de ces parties. Dans la réalisation choisie pour l'invention, chaque branche fendue est proportionnée pour former une pince d'environ 12 mm de long et pour que les extrémités 7 et 8 de la branche, longues d'environ 3 mm, constituent les mâchoires de la pince. Chaque pince est munie d'une rainure 9 qui court latéralement par rapport à la fente 4, à la périphérie de chaque branche et à environ 3 mm de son extrémité libre.

Les figures 2 et 3 représentent une vue agrandie de l'extrémité libre d'une branche.

La figure 3 représente la manière dont le fil dentaire est disposé à l'extrémité de la branche.

Pour charger l'appareil, l'utilisateur a besoin grosso modo de 12 cm de fil dentaire. Cette longueur peut être mesurée par des repères sur le manche de l'appareil ou des repères colorés sur le fil dentaire lui-même.

Comme représenté à la figure 4, l'utilisateur enroule environ trois fois, le début de fil dentaire 10 dans la rainure 9 à l'extrémité de la branche 2. Ensuite, il insère le fil dentaire dans la fente entre les mâchoires 7 et 8 (voir figure 5). Comme représenté à la figure 6, pendant qu'il maintient les branches rapprochées, les excroissances 3 étant en contact, l'utilisateur bobine le fil dentaire trois fois dans la rainure 9 à l'extrémité de la deuxième branche. Avant de relâcher les branches, comme indiqué à la figure 7, l'utilisateur glisse l'extrémité du fil dentaire entre les mâchoires 7 et 8 de la deuxième branche.

Chaque couple de demi-branches 5 et 6 est autobloquant. Lorsque l'utilisateur relâche les branches, après avoir chargé l'appareil comme décrit ci-dessus, les branches tendent à retrouver leur écartement normal et donc tendent le fil dentaire, ce qui resserre les enroulements dans les rainures 9 et donc ferme les mâchoires 7 et 8 de chaque branche sur le fil dentaire. Toute contrainte subie par le fil dentaire pendant le nettoyage des espaces inter dentaires augmentera le pincement de ces mâchoires.

La fente dans chaque branche est approximativement perpendiculaire au fil dentaire tendu entre les branches. Le fil dentaire est ainsi pincé suivant un plan approximativement perpendiculaire aux tensions, ce qui améliore la prise sur celui-ci. De plus, les mouvements des mâchoires 7 et 8 ont ainsi lieu suivant une direction sensiblement parallèle aux tensions, ceci ayant pour effet que les contraintes subies par le fil dentaire assurent mieux l'effet de pincement. Enfin, le fil dentaire est ainsi maintenu en place dans les mâchoires par la rainure 9 qui est à angle droit par rapport à la fente.

Pour insérer le fil dentaire entre les mâchoires 7 et 8, l'utilisateur doit tirer le fil dentaire suivant une direction perpendiculaire au plan des enroulements dans la rainure 9. Les côtés 12 et 13 des mâchoires 7 et 8 sont taillés suivant une forme triangulaire par rapport à la fente, de manière à ce que le fil dentaire glisse facilement entre les mâchoires 7 et 8 après avoir été bobiné dans la rainure 9. L'adhérence du fil dentaire peut être augmentée en rendant rugueuses les surfaces internes des mâchoires 7 et 8 et de la rainure 9. Ces surfaces peuvent par exemple, être couvertes de petits grains comme représenté dans les figures 2 et 3.


Revendication

Top

1. Ustensile pour améliorer le nettoyage des espaces inter-dentaires au moyen d'un fil dentaire, comprenant un manche allongé (1) et une paire de branches (2) opposées et recourbées qui ressortent du plan du manche, chaque branche (2) ayant une première extrémité attachée au manche et ayant l'autre extrémité libre, ces branches étant flexibles pour pouvoir être rapprochées l'une de l'autre, des moyens pinçants étant réalisés en fendant chaque branche en deux parties (5, 6) par une fente (4) s'étendant à partir de l'extrémité libre en direction du manche, et un fil dentaire (10) ayant une première partie disposée d'une branche à l'autre à proximité de leurs extrémités libres, et une deuxième partie reliée à la première partie et utilisée pour la fixation de celle-ci, caractérisé en ce que des moyens excroissants (3) sont montés sur au moins une des branches pour limiter le rapprochement pouvant être imposé à celles-ci, et en ce que la fente (4) s'étend en directions du manche, au-delà de l'endroit de fixation du fil dentaire à la branche et sur une longueur suffisante pour former, par la flexibilité des parties (5 et 6) situées de part et d'autre de la fente (4), les moyens pinçants destinés à maintenir fermement le fil dentaire en place par un pincement croissant avec l'augmentation des efforts auxquelles le fil dentaire est soumis.

2. Ustensile selon la revendication 1, caractérisé en ce que la fente (4) se trouve dans un plan approximativement perpendiculaire à la partie du fil dentaire tendu entre les branches, en ce que une rainure (9) court à la périphérie de chaque branche, sur les parties (5 et 6) situées de part et d'autre de la fente (4), à proximité de l'extrémité libre de la branche, et en ce que la deuxième partie du fil dentaire servant à la fixation de la partie de fil dentaire s'étendant d'un branche à l'autre comprend un bobinage dans la rainure périphérique (9) et un segment entre les parties pinçantes (7 et 8).

3. Ustensile selon la revendication 2, caractérisé en ce que les portions pinçantes (7 et 8) sont situées à l'extrémité de la branche et leurs bords (12 et 13) adjacents à cette extrémité sont taillés suivant une forme triangulaire de telle sorte que la distance entre ces bords soit plus grande près de la rainure (9) et plus petite près de l'extrémité de la branche.

4. Ustensile selon la revendication 2, caractérisé en ce que les surfaces des portions pinçantes (7 et 8), qui entrent en contact, et les parois des rainures (9) sont rugueuses pour améliorer l'adhérence du fil dentaire sur ces surfaces.

Remarque: Une étude croisée de FlossGrip réalisée à l'UCL en 1994 démontre que FlossGrip est aussi efficace que le fil passé à la main.

Copyright © 2001 Graviton Company. All rights reserved.

Top